Programme scientifique

Servitude volontaire. La question du consentement au travail dans l’industrie et les services

Colloque intercongrès du RT 25

Université de Lille III, 17 et 18 mars 2005

 

jeudi 17 mars 2005

Introduction générale – M.C Le Floch 

Session 1 – Contrainte ou consentement. Opposition analytique, dialectique sociale et individuelle

Atelier 1 – Contrainte intériorisée, contrainte externe

Gaëtan Flocco, Centre Pierre Naville, Université d’Evry, Les formes de subordination et de consentement chez les cadres

Hélène Weber, Laboratoire de Changement Social, Université de ParisVII, Le phénomène d’adhésion des employés à l’organisation chez McDonald’s

Béatrice Piazza-Paruch et Alain Pichon, Centre Pierre Naville, Université d’Evry, Licenciement pour motif personnel : entre dispositif de gestion et mesure de sanction de la main d’œuvre

Sébastien Jakubowski, Ifresi-CLERSE, Université de Lille1, L’institution militaire entre deux modèles de domination

Atelier 2 – Contrainte ou consentement selon les rapports et les interdépendances au travail

François Aballéa, Université de Rouen, intérêt et retrait chez les techniciens des caisses d’allocations familiales dans la relation de service

Mihaï Dinu Gheorghiu et Frédéric Moatty, Centre d’étude pour l’emploi, La coopération contrainte dans les établissements de santé

 

Session 2 – Violence économique, violence symbolique et réflexivité

Atelier 1 – Engagement, responsabilité

Muriel Chevalier, Centre Pierre Naville, Université d’Evry, L’épargne salariale, un instrument économique et normatif aux effets subversifs sur le salariat

Fanny Darbus, CSE-EHESS, L’éthique de l’engagement et de la coopération dans les coopératives d’emploi. Le statut d’entrepreneur salarié

Atelier 2 – Dialectique maître/employé : subjectivité et enchantement dans les services

William Gasparini, Université de Strasbourg, Domination et contrainte au travail dans les entreprises de service sportif

Bertrand Réau, EHESS, CSE, ENS, La relation de service dans les Clubs de vacances

Discutant : Dominique Vidal, Université de Lille III-GRACC

Atelier 3 – Dévoilement du consentement apparent dans les rapports sociaux de genre au travail

Maria Bernadette Ferreira de Macedo, Université de Pernambuco-Brésil, et Emmanuelle Lada, GERS-Iresco-CNRS, Genre et trajectoire professionnelle dans l’hôtellerie en France

Emmanuelle Lada, GERS-Iresco-CNRS, Invisibilisation des savoirs et savoir-faire et rapports sociaux de sexe. « faire-contre », « faire-face », « faire-avec »

Discussion et intervention de Danièle Linhart, Université de Paris-X-Nanterre

 

Vendredi 18 mars

Session 3 – Les traits ou qualités « personnelles » au travail, expression de soi, authenticité ou simulacre

Atelier 1 – Travail et espace de travail comme « accomplissement de soi » et mise en œuvre de qualités

Sofian Beldjerd, Université de Poitiers, Les procédures individuelles d’embellissement des espaces professionnels tertiaires comme indices du consentement au travail

Stéphanie Boujut, GRASS-CNRS, Les compétences des travailleurs sociaux : entre l’évaluation des usagers et les objectifs du travail social

Atelier 2 – Naturalisation ou validation des compétences

Stéphane Lelay, Paris VIII, Division sexuelle du travail et « servitude involontairement volontaire ». Le poids des processus de naturalisation dans l’intériorisation de la domination sociale

Elodie Ségal, Centre Pierre Naville, Université d’Evry, Les compétences de la troisième dimension : un clair-obscur

Atelier 3 – Authenticité ou simulation au travail

Marie-Anne Dujarier, CNAM, Laboratoire de Changement Social, La soumission à la norme d’idéal : une dynamique subjective et sociale

Gérard Rimbert, CES-EHESS, L’auto-contrainte aux yeux de la direction. Le cas du personnel non qualifié des maisons de retraite

Jean-Pierre Durand, Centre Pierre Naville, Simulation et simulacre

 

Session 4 – Individualisation des relations de travail, rôle des collectifs et de la participation

Atelier 1 – Intérimaires et vacataires, marges de l’emploi

Lionel Jacquot, GREE, CNRS, « Emploi et politiques sociales », Université de Nancy 2, Les collectifs de travail en danger

Dominique Glayman, Centre Pierre Naville, Université de Paris XII, Domination et contraintes au travail pour les intérimaires

Norbert Emenegger, La fonction de contrôle des agents de l’ANPE.

Jean Ferrette, LASMAS, Université de Caen, Intégration différenciée aux collectifs de travail après un licenciement

Atelier 2 – Les collectifs de travail : organisation et résistance

Delphine Marques, Centre Pierre Naville, Université d’Evry, L’activité des ingénieurs en informatique : le management par projet, technique et management

Rémy Caveng, CSE-HESS, Contrer la mise en concurrence individuelle : Coopération, résistance et normativité dans ses collectifs de travail improbables

 

Conclusion générale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *