Le travail à l’épreuve des paradigmes sociologiques

LetravailParadigmeJean-Pierre Durand et William Gasparini (coordinateurs)

Ce livre est né d’un constat : la prégnance nouvelle de l’individu et des approches microsociologiques ou interactionnistes en Sociologie du Travail. Aurait-on abandonné les analyses structuro-fonctionnalistes et macrosociologiques ? Les sociologies du travail, des organisations, de l’emploi et des relations professionnelles seraient-elles passées d’un paradigme dominant à un autre ? Fondé sur une posture réflexive des auteurs par rapport à leurs propres travaux empiriques, cet ouvrage montre la richesse et la diversité des évolutions de la Sociologie du Travail : selon quelle méthode, avec quelle échelle, à partir de quels concepts et selon quel point de vue le sociologue appréhende-t-il le travail ? Cette réflexivité conduit aussi les sociologues à interroger le choix de leur objet : comment glisse-t-on, consciemment ou à son insu des relations professionnelles aux compétences ? Du travail ouvrier aux activités de service ? De la prise en compte des contextes productifs au monopole de la subjectivité ? Riche en interrogations et en débats, Le travail à l’épreuve des paradigmes sociologiques illustre la vigueur de la Sociologie du Travail. Laquelle tient en quelques certitudes : la diversité des approches pratiquées, les hybridations méthodologiques et les tentatives de combinaisons des paradigmes, quand elles sont possibles.

Sommaire


Introduction générale
 – Vigueur et sérénité de la sociologie du travail, Jean-Pierre Durand

Première partie 

Introduction – Au delà du débat holisme-individualisme, un renouvellement des questions en sociologie du travail, Marie-Christine Le Floch
Chapitre 1 – Travailleur autonome ou travailleur salarié : continuité de la contrainte salariale et concurrence pour la valorisation Rachid Bouchareb
Chapitre 2 – Qualité de vie au travail versus conditions de travail : perceptions individuelles et action collective Michel Forestier
Chapitre 3 – Les multiples ressorts de la subjectivité au travail, du sentiment d’injustice au don de soi Danièle Linhart
Chapitre 4 – Penser au-delà de l’activité : la possibilité d’une politique au travail Usage de soi et temps devant soi dans une structure médico-sociale Lionel Jacquot
Chapitre 5 – Quelle(s) voie(s) entre une théorie de l’action trop pleine et une théorie de l’institution trop déterminante ? Fabienne Berton

Deuxième partie 

Introduction – L’individu social au travail : réductions sociologiques et combinaisons paradigmatiques William Gasparini
Chapitre 6 – La microsociologie n’est pas de l’individualisme Holisme dialectique et mobilisation de la subjectivité du chercheur Guillaume Tiffon
Chapitre 7 – De la construction de l’activité de coursiers Marnix Dressen et Arnaud Mias
Chapitre 8 – Division morale et division sociale du travail Opposition de paradigmes ou complémentarité des analyses Marie-Christine Le Floch
Chapitre 9 – Services : de l’urgence de sortir de la vulgate interactionniste Jean-Pierre Durand
Chapitre 10 – Le post-taylorisme est-t-il synonyme d’une disparition de l’acteur ? Olivier Cousin

Troisième partie 

Introduction – De l’élasticité des concepts pour interpréter le réel Jean-Pierre Durand
Chapitre 11 – La sociologie des professions : un paradigme œcuménique ? François Aballéa
Chapitre 12 – Dépasser l’opposition entre substantialisme et relativisme dans l’analyse de la qualification et de la compétence Elodie Ségal
Chapitre 13 – L’approche configurationnelle Une ambition théorique soucieuse de la complexité empirique Stéphane Le Lay
Chapitre 14 – Approche qualitative et conceptualisation : retour sur une recherche relative à la RTT Jean-Philippe Melchior

Quatrième partie

Introduction – Question de méthode, juxtaposer, associer, combiner François Aballéa
Chapitre 15 – Comprendre les acteurs pour saisir et interpréter les mécanismes sociaux Dominique Glaymann
Chapitre 16 – La dimension collective du travail : approches monographique et statistique Mihaï Gheorghiu et Frédéric Moatty
Chapitre 17 – Permanents et intérimaires : entre concurrence, solidarité et contrôle social Pierre Stéfanon
Chapitre 18 – Le territoire à la croisée des regards Frédéric Rey Cinquième partie Introduction – Les collectifs de travail : quelle solution heuristique ? Frédéric Moatty
Chapitre 19 – La construction des collectifs de travail : vers une sociologie des liens Martine Blanc et Catherine Peyrard
Chapitre 20 – Nouvelles stratégies syndicales au Brésil : création et gestion de fonds de pension Maria Aparecida Chaves Jardim
Chapitre 21 – Le travail à distance au carrefour de deux types de collectif Jérémie Rosanvallon
Chapitre 22 – La seconde socialisation professionnelle des enseignants dans un lycée de centre-ville Jean Ferrette
Chapitre 23 – Vers une sociologie de la logistique ? Tentative de réconciliation de la sociologie du travail avec son objet Marc Raffenne

Conclusion générale – Le travail à l’épreuve des vérités sociologiques William Gasparini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *