La violence au travail

violence_travailMarnix Dressen et Jean-Pierre Durand (coordinateurs)

La violence au travail occupe le devant de la scène médiatique depuis plusieurs décennies à travers ses conséquences : développement des troubles psycho-sociaux, multiplication des suicides au travail. Une équipe de sociologues démontent les mécanismes et montrent les fondements de cette violence dans une diversité de situations de travail. Cet ouvrage porte aussi sur les conditions d’émergence des violences au travail qui, trop souvent, ne rencontrent pas d’obstacles à leur épanouissement. Au-delà des violences physiques contre des personnes ou des harcèlements, les auteurs traitent essentiellement des violences nées des conditions de travail, des violences symboliques et des violences morales ou psychologiques. Pour mener à bien leurs analyses, les auteurs renouvellent les approches et la conceptualisation en s’intéressant, aux violences normatives entre le management et les salariés, aux violences de normation entre salariés, aux violences de discordance, ressenties par les salariés lorsqu’ils se livrent à des comportements que leur propre morale réprouve. Issu des débats du Réseau thématique 25 « Travail, organisations, emplois » de l’Association française de sociologie, cet ouvrage s’intéresse aux formes inédites de la violence au travail, à celles qui résultent des modèles organisationnels et techniques, aux nouvelles exigences managériales et aux modalités d’exercice et de légitimité des violences au travail.

Sommaire

Introduction générale – Développement et diversité des violences au travail,             Jean-Pierre Durand

Première partie – Les formes renouvelées de la violence au travail

Introduction, Jean-Pierre Durand

Chapitre 1 – Violence des échanges sur la Toile Un forum de passionnés dans la grande distribution, Sophie Bernard

Chapitre 2 – Tyrannie de la communication et occultation des rapports de pouvoir, Olivier Cousin

Chapitre 3 – La violence dans le travail hospitalier, Mihaï Dinu Gheorghiu et Frédéric Moatty

Chapitre 4 – Etre manager opérationnel : de l’exercice de la violence à la violence de l’exercice, Lionel Jacquot

Chapitre 5 – Les formes de la violence dans le métier d’agent de sécurité Eléments d’enquête sur la professionnalisation des « vigiles », Marc Perrenoud

Chapitre 6 – Le sport en entreprise, entre efficacité managériale et violence symbolique, Julien Pierre et William Gasparini

Deuxième partie – Violences organisationnelles et techniques

Introduction, Marie-Christine Le Floch

Chapitre 1 – Pénibilité et violence morale chez les conducteurs de trains Opérateurs privés et opérateur public, Valérie Cohen et Marnix Dressen

Chapitre 2 – Le nomadisme dans l’entreprise : une nouvelle source de violence, Lucie Goussard

Chapitre 3 – Informatique, contrôle individuel et violence au travail, Jérémie Rosanvallon

Chapitre 4 – Le dit des conseillers à l’emploi de l’Anpe ou la mise en mots d’une violence institutionnelle et organisationnelle, Sophie Avarguez

Chapitre 5 – Violence symbolique et processus de sélection Les immigrés dans le bâtiment, Annalisa Lendaro

Chapitre 6 – « Deux cornichons, pas trois ! » L’apport de l’analyse pragmatique au repérage de la violence dans le travail, Damien Cartron et Michel Gollac

Troisième partie – Violences et nouvelles exigences managériales

Introduction, Gaëtan Flocco

Chapitre 1 – Les figures idéal-typiques du harcèlement moral au travail, Laïla Salah-Eddine

Chapitre 2 – Des salariés à bout de souffle : quand le management réquisitionne la subjectivité au travail des hommes et des femmes, Isabelle Bertaux-Wiame, Sabine Fortino et Danièle Linhart

Chapitre 3 – Quelles violences dans les processus d’évaluation ? Jean-Pierre Durand

Chapitre 4 – La double nature du projet : violence de l’évaluation de l’accueil des jeunes enfants, Marie-Christine Le Floch

Chapitre 5 – Le stress comme symptôme Le contrôle par le management des conseillers financiers de La Poste, Nadège Vézinat

Quatrième partie – Les modalités d’exercice et de légitimation de la violence

Introduction, Marnix Dressen

Chapitre 1 – La violence vécue par les intérimaires seniors contraints Quand le soupçon de perte d’employabilité conduit à la stigmatisation et à la relégation, Dominique Glaymann

Chapitre 2 – Violences euphémisées, violences démultipliées ? Gestionnaires des ressources humaines et banalisation du licenciement, Mélanie Guyonvarch

Chapitre 3 – Le licenciement, outil légitime (et violent) pour la gestion des carrières ? Une étude autour du contentieux prud’homal des cadres, Ferruccio Ricciardi

Chapitre 4 – La fabrication de la violence à travers la question de l’emploi Le cas des ouvriers de l’industrie automobile en Argentine et en France, Ariel Sevilla

Chapitre 5 – Violences objectives et subjectives du régime d’emploi des musiciens intermittents, Laetitia Sibaud

Chapitre 6 – Quand le comportement des clients fait violence : le cas des caissières de la grande distribution spécialisée, Guillaume Tiffon

Cinquième partie – Les résistances à l’exercice de la violence

Introduction, François Aballéa

Chapitre 1 – Formes de violence au travail et mobilisations collectives dans la restauration rapide, Vanessa Pinto

Chapitre 2 – Les résistances à la modernisation des techniciennes de l’Assurance maladie, Sacha Leduc

Chapitre 3 – Quand les salariés sourds prennent la parole, Sophie Dalle-Nazébi

Chapitre 4 – La confrontation des travailleurs sociaux à la violence par ricochet, Jean-Philippe Melchior

Chapitre 5 – Tromper les détrompeurs : formes de résistance à la violence du contrôle automatique des opérations manuelles, Clément Ruffier

Conclusion générale – Violences dans le travail, esquisse d’une typologie, Marnix Dressen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *